Archives de catégorie AFIE_y_etait

L’AFIE a fait remonter au Ministère les problématiques des associations et gestionnaires d’espaces naturels dues au confinement

Poursuivant le tour des acteurs de la biodiversité pour s’assurer de recueillir leurs difficultés et besoins afin de trouver des solutions pendant cette nouvelle période de confinement, Mme la Ministre Bérangère Abba a réuni le 05/11/2020 les acteurs associatifs et gestionnaires d’espaces naturels.

L’AFIE, ainsi que de nombreux réseaux comme l’A-IGEco, FNE, la FNPNR, la FCEN, …, ont ainsi pu relayer les besoins de leurs adhérents et les transmettre au cabinet de la Ministre qui nous a écoutés et s’est engagée à apporter des solutions à l’aide ses équipes.

De nombreux sujets ont été abordés, et certaines réponses d’ores et déjà apportées. Ainsi la Ministre :

  • assure que des directives ont été envoyées aux préfets pour facilité la délivrance des dérogations afin de garantir la mise en œuvre de l’ensemble des suivis naturalistes menés par des salariés et des bénévoles.
  • promet que tout sera fait pour que les subventions soient versées sans retard.
  • s’engage a travailler sur le sujet de la redirection des subventions 2020 attribuées à des projets non menés pour cause sanitaire, ou le fléchage de nouvelles subventions vers budget de fonctionnement alloués à la transition numérique (achat de matériel informatique et téléphonique individuels pour le travail à distance par exemple).
  • comprend le besoin de souplesse dans les délais de réalisation des études et travaux, en particulier ceux menés dans le cadre de projet subventionnés par l’OFB, les Life, les contrats N2000, etc… .
  • approuve le fait que la concertation dans des conditions de confinement est un des plus gros défis à relever mais doit rester une priorité absolue pour les projets.
  • entend et a demandé à l’A-IGEco plus d’éléments sur la problématique des formations en écologie, privées de sorties terrain et contraintes au cours en distanciel, avec des étudiants en recherche de structures pour leurs stages et alternances.
  • Souscrit complètement à la nécessaire continuité des missions de police et de surveillance contre les atteintes à l’environnement et a déjà donné des directives pour que ces dernières soient poursuivies sur le terrain.

Merci à tous les adhérents qui se sont mobilisés dans des délais très brefs pour contribuer à ce travail !!

La synthèse des remontées des membres AFIE est disponible dans l’espace adhérent

L’AFIE travaille avec le Ministère pour maintenir les projets et les entreprises pendant le confinement

Mme la Ministre Bérangère Abba a réuni le 03/11/2020 une partie des représentants des « entreprises » travaillant à la préservation de la biodiversité pour discuter des problématiques liées au reconfinement, afin de faire remonter les difficultés des ces acteurs.

L’AFIE, ainsi que d’autres réseaux comme l’A-IGEco, a ainsi pu relayer les besoins de ses adhérents et les transmettre au cabinet de la Ministre qui a entendu, pris note et s’est engagée à apporter des solutions à l’aide ses équipes.

De nombreux sujets ont été abordés, et certaines réponses d’ores et déjà apportées. Ainsi la Ministre :

  • assure que les terrains naturalistes pourront continuer grâce à des dérogations.
  • est consciente des problématiques de délais de paiement des opérateurs publics et veille à leur respect pour ne pas mettre en danger les petites structures.
  • entend la difficulté à se projeter et donc à embaucher sur des contrats long-terme.
  • approuve le fait que la concertation dans des conditions de confinement est un des plus gros défis à relever mais doit rester une priorité absolue pour les projets.
  • insiste sur le besoin pour tous de se saisir de l’outil « plan de relance« , en demandant aux acteurs d’être mobilisés et réactifs, avec des projets mûrs et bien ficelés, de manière à être les premiers à bénéficier des budgets alloués !

Merci à tous les adhérents qui se sont mobilisés dans des délais très brefs pour contribuer à ce travail !!

La synthèse des remontées des membres AFIE est disponible dans l’espace adhérent

L’AFIE remet le Prix « coup de cœur du jury » du Prix national du génie écologique

L’A-IGÉco, le Centre de Ressources Génie écologique de l’Office français de la biodiversité (OFB) et le Ministère de la Transition Écologique (MTE), ont eu le plaisir d’animer l’atelier de présentation des lauréats au Prix national du Génie écologique 2020, qui s’est tenu le 8 octobre dernier lors 10èmes Assises Nationales de la Biodiversité.

Les lauréats ont ainsi été conviés à présenter leur projet et à échanger sur ces derniers lors d’une matinée dédiée. Ils ont ensuite été mis à l’honneur lors de la cérémonie plénière de clôture des Assises, l’après-midi.

Le prix a récompensé l’ensemble des acteurs impliqués dans les projets lauréats : maîtres d’ouvrage, bureaux d’études, maîtres d’œuvre, entreprises de travaux, fournisseurs, organismes de recherche, associations.

Intitulée « Génie écologique au service de la reconquête de la biodiversité », cette journée a ainsi été l’occasion de mettre en visibilité des opérations ambitieuses répondant à une vision intégrée des enjeux écologiques d’un territoire et démontrant une amélioration de l’état de la biodiversité.

L’AFIE a remis aujourd’hui le Prix coup de cœur du jury au lycée agricole de Rochefort Montagne pour son projet de restauration des hydrosystèmes locaux en lien avec l’exploitation agricole bio en place. Bravo à eux !
Nous continuons d’accompagner les écologues des BTS GPN dans leur parcours professionnel.

Vous pouvez retrouver sur le site de l’A-IGEco les projets lauréats et leur diaporama.

Les webinaires de l’AFIE aux Assises Nationales de la Biodiversité

EDIT : Pour assister à distance aux ateliers, suivez ce lien : https://www.idealco.fr/evenements/1ie-assises-nationales-de-la-biodiversite-113/live/
Vous pourrez ensuite rejoindre les ateliers lorsque le direct démarrera.

À l’occasion des 10e Assises Nationales de la Biodiversité, l’AFIE organise deux ateliers-débats en format webinaire :

  • Artificialisation et cadre de vie (mercredi 7 de 14h30 à 16h), avec Juliette HENRY (étudiante à l’EUP), Denis MACHADO (ARB Ile-de-France), Philippe PACAUD (OGE) et Isabelle RICHARD (Environnons)

    L’objectif d’atteinte du « Zéro Artificialisation Nette » formulé par le Plan Biodiversité soulève des inquiétudes légitimes concernant le maintien du cadre de vie. La réduction massive des nouvelles surfaces artificialisées nécessite-t-elle de renoncer aux besoins et attentes des populations ? La densification des espaces déjà urbanisés risque-t-elle de renforcer la pression foncière sur les espaces végétalisés urbains ? Les termes écologiques et sociaux de cette équation ne pourront pas être efficacement traités de façon isolée. La notion de cadre de vie peut-elle les réconcilier ?

  • Agriculture et séquence ERC (jeudi 8 de 11h30 à 13h), avec Anne-Charlotte VAISSIERE (AgroParisTech) et Françoise SARRAZIN (OFB).

    Les espaces agricoles sont une composante essentielle de nos paysages, de l’économie et forment de véritables écosystèmes porteurs de biodiversité. Ces espaces sont fortement impactés, notamment en périphérie des villes, par les projets d’aménagement. La valorisation de la phase « évitement » de la doctrine ERC comme outil/instrument incitatif permettrait de gérer durablement le foncier : imperméabilisation, consommation d’ENAF ou étalement urbain.
    Quelles sont les conditions de réussites de la séquence ERC dans les milieux agricoles ?
    Quels outils/ leviers pour limiter la perte des ENAF ? (quelle relation entre ERC et ZAN ? ) Jusqu’à quand compenser les terres agricoles ? La compensation environnementale : un atout ? Comment réussir la compensation environnementale dans les milieux agricoles ? Quel accompagnement des acteurs de la profession et des collectivités ? Agriculture résiliente : l’agroécologie comme SFN ?

L’accès aux webinaires sera communiqué sur le site Internet des Assises : https://www.idealco.fr/evenements/1ie-assises-nationales-de-la-biodiversite-113

Nous vous attendons nombreux pour participer à ces débats !

L’AFIE à la CS1 « Connaissances » du Comité National Biodiversité

La commission spécialisée « Connaissance de la biodiversité, systèmes d’information, diffusion et éducation » (CS1) du Comité National Biodiversité s’est réunie lundi 14 septembre 2020 afin de faire le point sur tous les sujets de son champ d’action, et en particulier le Système d’Information sur la Biodiversité (SIB).

Le SIB a pour objet d’assurer la qualité, la cohérence, le partage, l’analyse, la valorisation, la mise à disposition et la diffusion des données relatives à la biodiversité telle que définie à l’article L. 110-1 du code de l’environnement. Ce n’est pas une nouvelle base de données, mais avant tout un dispositif et une gouvernance qui garantissent la production de données de qualité, un échange fluide des données entre ceux qui la détiennent et ceux qui en font usage, et une bonne valorisation de l’information. Il a pour objectif de faciliter la prise en compte par les politiques publiques et l’ensemble des parties prenantes, y compris les citoyens :

  • * des grands enjeux relatifs à la préservation et à la restauration de la biodiversité,
  • * des principales pressions qui causent son déclin (destruction et fragmentation des habitats, surexploitation des ressources naturelles, changement climatique, pollutions et espèces exotiques envahissantes),
  • * des réponses de toute nature qui permettent de l’enrayer.

La feuille de route 2021-2023 du SIB est en cours d’élaboration, et les membres de la CS1 sont consultés pour donner leurs recommandations. Pour que vous en preniez connaissance et fassiez remonter vos remarques à Blanche GOMEZ, représentante de l’AFIE, la présentation et le document projet de la feuille de route sont disponibles dans l’espace adhérent

L’AFIE au COPIL du GT sur la rédaction des CCTP pour les projets de Génie écologique

L’AFIE était présente au COPIL d’installation du 24 juillet 2020 pour la création d’un document de référence pour la rédaction des CCTP pour les marchés de génie écologique.

À la demande de l’Unep et de l’UPGE, ce document va être rédiger sous l’égide de l’A-IGeco et avec de nombreux partenaires pour proposer un cadre d’écriture des cahiers des charges pour les chantiers de génie écologique afin de définir les conditions d exécution de ces travaux de génie écologique :

  • * Définir les fonctions de chacun des acteurs.
  • * Rappeler la démarche à suivre pour préparer une commande de GE.
  • * Lister les principaux éléments à intégrer à un CCTP pour un chantier de GE.

Le guide ayant pour objectif de devenir la référence pour les marchés de génie écologique, il sera présenté à la validation des pouvoirs publics (ministère de l’économie et des finances et ministère de la transition écologique). La prochaine réunion aura lieu le 24 septembre 2020.

Pour plus de détails, la note de pré-cadrage de ce GT et le compte-rendu de ce premier COPIL sont disponibles dans l’espace adhérent.

L’AFIE au bureau du Comité National de la Biodiversité

Blanche GOMEZ, représentante de l’AFIE, est co-pilote de la commission spécialisée « Connaissance de la biodiversité, systèmes d’information, diffusion et éducation » (CS1) du Comité National Biodiversité et siège à ce titre au bureau du CNB. Afin d’assurer une bonne reprise du CNB après une période compliquée liée à la Covid-19, le bureau s’est réuni le 7 septembre 2020 par visio. Y ont été discutés l’ordre du jour des prochaines réunions plénières du 22 septembre 2020 et du 19 novembre 2020 (date à confirmer), les modalités de discussions avec le cabinet de la Ministre de la transition écologique, et l’organisation autour de l’avis du CNB relatif au projet de nouvelle stratégie nationale pour les aires protégées marines et terrestres 2020-2030.


En effet, un Groupe de travail dédié à cet avis a été réuni plusieurs fois depuis le printemps afin de rédiger cet avis auquel l’AFIE a contribué. Le Ministère a sollicité le CNB, le CNPN et le CNTE sur leur projet de stratégie et de plan d’actions en faveur des espaces protégés, soit bien en amont du processus, afin de pouvoir l’améliorer et produire une version consolidée tenant compte de ces recommandations. L’avis sera soumis au vote au cours du CNB plénier du 22 septembre 2020.


Cet avis sera mis à disposition dans l’espace adhérent dès sa diffusion.

L’AFIE à l’ONCV

Officiellement lancé en septembre 2019, l’Observatoire National du Cadre de Vie (ONCV) regroupe des professionnels qui œuvrent au quotidien à la qualité du cadre de vie et au bien être des citoyens, avec pour ambition de suivre leur évolution dans le temps et de proposer des pistes d’améliorations. L’AFIE a été invitée à faire partie des membres fondateurs de l’observatoire et participe depuis lors à la détermination des objectifs et des moyens d’action de ce nouvel organe.

Lors du dernier Copil, en février 2020, une définition du cadre de vie partagée par tous les membres de l’ONCV a été pré-approuvée, avant un vote officiel par voie électronique. Les discussions ont également porté sur les statuts, la formulation des objectifs, la création d’un baromètre du cadre de vie, ou encore la participation de l’ONCV à un événement destiné aux élus.

Pour plus de détails, le compte-rendu du dernier Copil est disponible dans l’Espace Adhérents.

L’AFIE au comité de labellisation Ecojardin

L’AFIE est présente au comité de labellisation d’EcoJardin, qui distinguent les gestionnaires d’espaces verts publics ou privés ayant mis en place des pratiques d’entretien respectueuses de l’environnement. Lors du comité du 29 novembre 2019, 87 nouveaux sites ont reçu le label et 17 autres ont vu leur labellisation renouvelée pour 5 ans. Au total, ce sont plus de 500 sites qui ont été labellisés EcoJardin depuis 2012.

Pour plus de détails, le compte-rendu du dernier comité est disponible dans l’Espace Adhérents.

L’AFIE au GT « zéro artificialisation nette des sols »

Au cours de l’année 2019, de mars à décembre, l’AFIE a participé activement à un groupe de travail portant sur l’objectif « zéro artificialisation nette des sols » formulé par le Plan biodiversité de juillet 2018. Mis en place par le Comité National de la Biodiversité (CNB), dont notre association est membre depuis sa création, ce groupe avait pour mission de produire une courte note de recommandations sur la concrétisation de cet objectif, qui portent des enjeux majeurs pour la biodiversité et suppose des évolutions conséquentes de nos politiques publiques. La note finalisée a été adoptée par le CNB en janvier 2020 et transmise à la ministre de la Transition écologique et solidaire.


Vous pouvez retrouvez l’intégralité de la note dans l’Espace Adhérents.